Fête de Saint-Parthem 2019

Une fois encore, la Lyre decazevilloise renouvelle sa participation à la fête d’antan de Saint-Parthem à l’invitation du comité des fêtes. Les festivités du dimanche 17 novembre 2019 ont débuté par un déjeuner aux tripoux et chèvre en civet, en prélude de la messe accompagnée par l’orchestre d’harmonie de la Lyre. L’office religieux s’est déroulé en l’église paroissiale où repose les reliques de Saint-Parthem ou Arthème, évêque de Clermont, mort en odeur de sainteté en 394.

La Lyre accompagne en musique l’office religieux.

Par la suite, la cérémonie au monument aux morts, présidée par le maire Jean-Michel Reynes, a constitué un moment fort durant lequel la Lyre decazevilloise a exécuté les sonneries d’usage avant l’interprétation de la Marseillaise. La matinée a été ponctuée par un vin d’honneur en musique animé par la Lyre avant que soit venu le temps de la « fournial », cuisson et vente de pain, tartes et pompe à huile, mais aussi la « grélada », fameuse grillée de châtaignes accompagnée de cidre et vin nouveau. En point d’orgue du dimanche, n’oublions pas de citer le grand bal donné par l’orchestre Didier Malvezin qui s’est déroulé sous les meilleurs hospices.

L’animation musicale du vin d’honneur est assurée par l’orchestre d’harmonie.

NOTRE ALBUM PHOTOS

NOTRE VIDÉO

Hommage du 11 novembre avec la Lyre decazevilloise

Le 11 novembre 1918 à 5h45 du matin, l’armistice signé prévoit la suspension des hostilités le même jour à 11h00. Cette suspension provisoire d’une durée de 36 jours est reconduite à plusieurs reprises et ce n’est qu’au moment de la signature des traités de paix à Versailles, le 28 juin 1919, que la sortie de guerre est actée.

Pierre Sellier, clairon de l’Armistice

Le clairon, chargé de la transmission des ordres militaires lorsqu’on ne disposait pas de moyens sophistiqués pour se faire entendre sur de grandes distances, est un combattant qui se trouve souvent en première ligne et possède un statut militaire, contrairement aux musiciens. Incorporé le 8 octobre 1913 au 172ème RI à Belfort, Pierre Sellier ne devient clairon que le 3 février 1915. C’est ce régiment, qui le 7 novembre 1918, est en première ligne lorsque les plénipotentiaires allemands traversent les lignes françaises pour négocier les conditions de leur reddition. Le caporal-clairon Sellier est désigné pour accompagner le cortège jusqu’à La Capelle dans l’Aisne. Le capitaine Lhuillier en charge du secteur, lui demande de sonner avec ce clairon pour la première fois le « cessez-le-feu » qui ne durera que jusqu’à minuit. Tout au long du trajet, il enchaînera d’autres refrains militaires debout sur le marchepied de la voiture afin de ne pas exposer la délégation allemande aux tirs de l’armée française.

Pierre Sellier sonne le premier « cessez-le-feu » en France le 7 novembre 1918.

Commémorations à Decazeville

Comme à l’habitude, différentes cérémonies se sont déroulées au fil de la matinée à Decazeville et Firmi, accompagnées par la Lyre decazevilloise. C’est au cimetière de Miramont à Decazeville que commence le parcours mémoriel lors d’une cérémonie au carré militaire présidée par le maire François Marty. Au cœur du cimetière où repose plusieurs combattants de la commune, le service d’honneur est assuré par l’orchestre d’harmonie. La cérémonie decazevilloise proprement dite débute un peu plus tard devant la plaque du 10 août 1944, devant la plaque commémorative des combats qui ont eu lieu à Decazeville et dans sa région entre les groupes de résistants et les troupes d’occupation. Ce temps est l’occasion lors du dépôt de gerbes d’entendre le « chant des partisans » interprété par la Lyre decazevilloise.

François Marty, maire de Decazeville, préside l’hommage aux Résistants.

Le cortège se rend ensuite aux monuments aux morts, place Wilson, à l’occasion d’un défilé en musique au son de la « marche des africains ». Cette troisième cérémonie decazevilloise introduit le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées. François Marty dépose une gerbe, accompagné pour l’occasion par une jeune élève de la ville. Auparavant, des collégiens de « Paul-Ramadier » ont lu des lettres fort émouvantes de poilus, racontant leur quotidien sur le front. Les sonneries d’usage ont été exécutées par La Lyre decazevilloise et la Marseillaise chantée par les enfants des écoles Jean-Macé et Sainte-Foy.

Le dépôt de gerbe à Decazeville par le maire François Marty accompagné par une élève de la ville.

Cérémonie à Firmi

En fin de matinée, la Lyre decazevilloise rejoint Firmi où se déroule la cérémonie officielle présidée par le maire Jean-Pierre Ladrech. Les musiciens scandent les sonneries d’ordonnance de circonstance avant le dépôt de gerbe et la lecture du message national du 11 novembre. Pour la Marseillaise, les enfants des écoles qui participent à la cérémonie sont invités à chanter l’hymne national accompagné par la Lyre. En clôture des commémorations, la municipalité invite l’assistance à un vin d’honneur donné en musique.

Les enfants des écoles de Firmi participent à la cérémonie avec la Lyre decazevilloise.

NOTRE ALBUM PHOTOS

NOTRE VIDÉO

Concert du Téléthon 2019

La sixième édition du concert du Téléthon à Decazeville s’est déroulée le 10 novembre dernier sous les meilleurs hospices à la salle du Laminoir. Ce rendez-vous caritatif et musical est organisé sous l’égide de l’association « Espoir et vie », et dans un bref propos préliminaire, son président Jean-Claude Garcia a tenu à remercier les associations et collectivités partenaires de ce concert sans oublier le public fidèle qui a répondu présent. Il rappelle aussi les origines de ce rendez-vous musical sur le territoire, où il coordonnait déjà les deux premières éditions en 2002 et 2003, lors d’une soirée de gala de la Lyre decazevilloise à l’aire couverte de Viviez puis à l’espace Yves-Roques nouvellement mis en service.

Performance musicale

Au fil de l’après-midi, ce ne sont pas moins de trois heures et demi de spectacle, avec un court entracte, qui ont permis au public de se délecter autour d’un programme musical haut en couleurs. En ouverture, c’est l’école Hello musique qui a montré tout son talent dans son registre de musiques actuelles et amplifiées. L’occasion était donnée de découvrir l’ensemble rock de cette école avec ses sonorités métal et grunge avant de passer à l’audition des classes de piano et d’accordéon où les jeunes élèves et leurs professeurs ont été très applaudis. Par la suite, la musique vocale s’est exprimée dans toutes ses dimensions au travers de la chorale viviézoise, chorale Fasila chanter et chorale en Sol mineur. Ces trois ensembles ont proposé tour à tour un récital d’une grande tenue, avec des œuvres monodiques et polyphoniques, a cappella ou accompagnées, issues des répertoires classiques, religieux, folkloriques mais aussi de la variété. Le public insatiable invitait chaque formation à prolonger leur passage et les rappels furent nombreux. Après un rapide changement de plateau, c’était déjà le moment de retrouver l’harmonie de la Lyre decazevilloise où les interprétations de la « Mort d’Ase » d’après Peer Gynt, musique de scène op. 23 de Edvard Grieg, mais aussi du tube de l’été 2015 « Sofia » de Alvaro Soler ont été particulièrement appréciées.

La Lyre decazevilloise a proposé un récital lors du concert 2019 du Téléthon.

Bouquet final

Le concert du Téléthon est aussi un moment d’échange et de partage entre les différents acteurs musicaux. C’est dans un grand final que se sont retrouvés les musiciens de l’harmonie et les choristes, lors d’un programme répété en amont dans les locaux de la Lyre sous la baguette de François Mailhé. Une fois encore, le succès est au rendez-vous lors de l’interprétation de « L’enfant au tambour », célèbre chanson popularisée en 1968 par Nana Mouskouri et des « Copains d’abord » de Georges Brassens, grand standard de la chanson française de 1964 repris en chœur par le public. D’ores-et-déjà une édition 2020 pourrait porter l’ambition de développer davantage un répertoire commun, associant les musiciens de l’harmonie et les chorales avec des instruments amplifiés de l’école Hello musique comme la guitare électrique, la basse électrique, le piano ou l’accordéon entre autres. Cette idée qui fait son chemin auprès de certains choristes, pourrait permettre d’aborder en grand orchestre avec chanteurs, des répertoires différents comme le jazz, le rock, la musique latine ou la comédie musicale mais aussi selon les envies d’interpréter des chansons françaises et internationales parmi les titres les plus actuels. Cette initiative musicale de territoire si elle devait voir le jour reste néanmoins à construire et à coordonner entre les différentes associations partenaires.

François Mailhé dirige le bouquet final avec les chorales et l’orchestre d’harmonie.

NOTRE ALBUM PHOTOS

EXTRAIT DE CONCERT : L’ENFANT AU TAMBOUR

Remise des diplômes 2019

La remise des diplômes de l’école de musique de la Lyre decazevilloise (session de juin 2019) s’est tenue le samedi 9 novembre 2019 dans les locaux de l’association. Cette cérémonie présidée par François Marty, mairie de Decazeville, s’est déroulée devant les lauréats en présence des familles et de certains sociétaires de la Lyre. Lors de son allocution, le maire a souligné les liens inébranlables qui unissent la ville à la Lyre depuis sa création en 1900, car en effet, cette vénérable institution fêtera dans quelques semaines le 120ème anniversaire de son orchestre d’harmonie.

La classe d’orchestre a proposé un petit récital à l’assistance.

Rénovation des locaux

D’ores-et-déjà, les locaux situés esplanade Jean-Jaurès bénéficient à l’initiative de la municipalité, d’importants travaux qui visent à améliorer le cadre de vie, l’isolation mais aussi la sécurité et une première tranche concernant les menuiseries vient d’être livrée à la Toussaint. Les responsables de l’école de musique se félicitent aussi de la prochaine réalisation d’une nouvelle salle de musique à la Lyre dont la main d’œuvre sera assurée en régie par les services techniques et l’achat des mobiliers et équipements en fonds propres sur le budget de l’école de musique. Ce nouvel ensemble pourrait être mis en service d’ici au printemps afin de pouvoir bénéficier au plus tôt aux 51 élèves fréquentant l’école de la Lyre.

François Marty, maire de Decazeville, préside la cérémonie de remise des diplômes.

Enseignement de qualité

Le président de la Lyre decazevilloise, Laurent Tarayre, a de son côté salué le travail des professeurs de l’école de musique, une jeune équipe motivée, compétente et diplômée des grands conservatoires qui n’hésite pas à faire jusqu’à 2h30 de route pour venir enseigner à Decazeville, tout en proposant des projets éducatifs de qualité. Prochainement l’ensemble de clarinettes de la Lyre, brillamment animé par Isabelle Dupré il y a quelques temps encore, va reprendre du service avec la nouvelle enseignante Laure Nacry. L’éveil musical de la Lyre, ouvert dès l’âge de 3 ans, déjà remis au goût du jour en septembre dernier va s’élargir dans les prochains jours à d’autres pratiques musicales, vocales et instrumentales sur proposition de l’enseignante Pauline Martin. N’oublions pas la classe de percussions d’orchestre, la seule du département hors conservatoire départemental, qui propose un enseignement autour d’une dizaine d’instruments. Cette discipline sera mise à l’honneur fin novembre à la Lyre, dans le cadre d’un stage animé par Sébastien Gisbert (percussionniste international) et organisé en partenariat avec Aveyron Culture – Mission départementale.

Les lauréats et leurs familles sont réunis autour de François Marty, maire de Decazeville, et Laurent Tarayre, président de la Lyre decazevilloise.

Examens à l’école de musique

Les examens fédéraux permettent de rendre compte à tout un chacun, des activités menées avec sérieux dans cet établissement. Chaque élève peut ainsi faire le point sur ses apprentissages en contrôle continu ou en examen bilan par l’intermédiaire d’un jury composé de personnalités qualifiées. L’école de musique de la Lyre a pour mission de permettre à chacun de ses élèves soit de s’orienter vers une pratique musicale de qualité en amateur, soit de s’orienter vers des parcours musicaux plus professionnels pour ceux qui le souhaitent. Pour la session 2019, le jury d’examen se composait de Daniel Alogues (pédagogue, trompettiste et spécialiste du jazz), Jacques Cayla (responsable de l’école de musique de l’Espérance rignacoise), Bernard Costes (conseiller pédagogique musique de l’éducation nationale) et Didier Martinat (chef de musique de la Lyre decazevilloise), auquel l’école de musique leur adresse ses plus chaleureux remerciements.

NOTRE ALBUM PHOTOS

Peugeot Decazeville, nouveau mécène de l’école de musique

Le mécénat est une activité philanthropique qui se définit comme un soutien financier ou matériel, sans contrepartie directe, au profit d’une cause d’intérêt général. Il peut concerner des domaines divers tels que l’éducation, la recherche, l’humanitaire, la culture… Créée en 1946, l’école de musique de la Lyre decazevilloise s’emploie à réduire des inégalités sociales d’accès à la pratique musicale au travers d’actions de sensibilisation et d’élargissement des publics. Dernier dispositif en date, l’école de musique a proposé dès septembre 2019, trois bourses d’étude sur fonds propres attribuées selon un barème du quotient familial. Cet accompagnement financier est rendu possible par le mécénat de particuliers mais aussi d’entreprises qui permet de soutenir ces initiatives présentées par l’école de musique de la Lyre.

La société DG automobiles – Peugeot Decazeville soutient les œuvres sociales de la Lyre decazevilloise.

Soutenir des projets

Le mécénat à l’école de musique n’a pas vocation à contribuer au fonctionnement général de l’établissement. Chaque don s’inscrit dans une démarche de projets à l’image des dernières réalisations : don en nature d’un grand piano électrique pour améliorer l’équipement d’une classe ; don en numéraires pour financer des bourses d’étude et pour développer un atelier de musique solidaire sur le territoire. Particuliers et entreprises, l’école de musique de la Lyre decazevilloise fait appel à votre soutien. La loi du 1er août 2003 relative au mécénat prévoit les dispositions suivantes : pour les particuliers, les dons versés sont directement déductibles de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66% des sommes retenues dans la limite de 20% du revenu imposable ; pour les entreprises, le montant du don est directement déductible de l’impôt sur les sociétés à hauteur de 60% du montant effectivement versé, dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires.

Dominique CADOUL et Guillaume NOUYRIGAT sont les nouveaux mécènes de l’école de musique.

Cercle des mécènes

Au côté des donateurs particuliers et de la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées, c’est désormais la société DG automobiles – Peugeot Decazeville, représentée par Dominique CADOUL et Guillaume NOUYRIGAT, qui rejoint en octobre 2019 le cercle des mécènes de l’école de musique de la Lyre decazevilloise. Ce garage decazevillois du quartier de Fontvergnes a fait un don permettant l’acquisition de nombreux ouvrages de formation musicale, parmi les collections les plus récentes, pour favoriser l’accès à la musique au plus grand nombre. Dans le temps et sous conditions de revenus, il sera possible pour les usagers de solliciter des fournitures scolaires indispensables à l’enseignement de la musique, avec un reste à charge très réduit. La démarche structurée de l’école de musique de la Lyre permet aux entreprises mécènes de participer très concrètement à l’enseignement musical du territoire et d’en retirer une satisfaction éthique, sans toutefois négliger un vecteur de communication efficace et pertinent. L’école de musique remercie chaleureusement l’ensemble de ses généreux donateurs, particuliers et entreprises et compte sur un plus large écho de cette démarche, encore innovante et quelque peu méconnue pour une association culturelle.

La société DG automobiles offre de nouveaux ouvrages de formation musicale à la Lyre decazevilloise.

NOTRE ALBUM PHOTOS

Grands travaux à la Lyre decazevilloise

Cela faisait depuis 2004 que les salles de musique de la Lyre decazevilloise n’avaient pas connu une campagne de travaux d’une telle ampleur. A l’initiative de la ville de Decazeville, propriétaire des lieux, ce sont d’abord l’ensemble des menuiseries datant de la fin des années 70 qui sont remplacées à partir du 24 octobre 2019 afin d’offrir un meilleur confort thermique mais aussi pour améliorer la sûreté au niveau des accès. Cette première tranche de travaux doit s’achever d’ici à la fin du mois d’octobre. Par la suite dans le cadre d’une deuxième phase, viendront des aménagements techniques concernant l’électricité, la ventilation mais aussi l’aspect sécuritaire (évacuation, incendie) dans cet établissement qui accueille du public.

De lourdes menuiseries prennent place dans les locaux de la Lyre decazevilloise.

L’école de musique poursuit sa transformation

Une troisième phase pourrait aussi concerner l’école de musique de la Lyre début 2020, qui souhaite profiter de cette dynamique de travaux pour poursuivre la rénovation de ses salles de classe afin d’améliorer davantage le cadre d’accueil des usagers. Déjà une salle d’éveil musical a été créée en mai 2019, mais l’un des nouveaux projets consisterait à créer une salle de musique ouverte au multimédia tout en renforçant la correction acoustique des lieux, aménagements d’envergures financés sur les fonds propres de l’école avec une réalisation en régie par les services techniques municipaux.

Un chantier d’envergure s’installe à partir du 24 octobre 2019 à la Lyre decazevilloise.

La Lyre à l’immeuble Cayrol

La Lyre decazevilloise occupe actuellement des locaux municipaux situés au 78 esplanade Jean-Jaurès. Elle est installée dans ces lieux spacieux et fonctionnels (près de 300 m²) depuis le mercredi 9 mars 1977 après avoir quitté un ancien local à proximité des anciens lavoirs où le bâtiment de la gendarmerie était en construction au même moment. A cette époque, cette installation est appuyée l’après-midi même par la visite d’une délégation de la municipalité conduite par M. Roques, maire de Decazeville. En raison d’importants travaux et de la création de salles de réunion notamment, l’immeuble André-Cayrol est devenu le rendez-vous de nombreuses associations de la ville.

Les équipements datant de la fin des années 70 sont déposés.

TRAVAUX : NOTRE ALBUM PHOTOS

, , ,

Chœurs et orchestre préparent le Téléthon

Naissance d’un concert caritatif

Le tissu associatif et musical du bassin de Decazeville est riche d’acteurs qui participent à l’animation du territoire, mais aussi soutiennent des causes caritatives comme le Téléthon. Piloté dès l’origine par Jean-Claude Garcia de l’association « Espoir et vie », le concert du Téléthon est né en 2002 sous l’impulsion de la Lyre decazevilloise qui a proposé un concert caritatif donné à guichet fermé sous l’aire couverte de Viviez, avant une deuxième édition en 2003 à l’espace Yves-Roques de Decazeville nouvellement en service. Dès 2004, devant la multiplication des animations sur le bassin minier au profit de cette cause, le principe d’une participation de la Lyre a été abandonné.

En 2002, la Lyre decazevilloise installe le premier concert du Téléthon sur le bassin.

CLIQUER : PROGRAMME DE CONCERT DU SAMEDI 14 DÉCEMBRE 2002

Nouveau format musical

Il faudra attendre octobre 2016 pour que soit relancé ce concert caritatif co-animé cette fois-ci par la chorale en Sol mineur, le chœur d’Olt et la Lyre decazevilloise dans un nouveau format à l’espace Yves-Roques. Dès lors, ce rendez-vous musical devient annuel et s’installe par la suite à la salle du Laminoir de Decazeville, avec en 2017 l’ajout des guitares de l’école de musique « Bruits de couloir » (aujourd’hui Hello musique) mais aussi de la chorale Fasila chanter, ensemble crée la même année par Michel Dupin.

En 2017, les partenaires du concert caritatif se retrouvent à la Lyre decazevilloise.

Concert au Laminoir

La prochaine édition est programmée à la salle du Laminoir de Decazeville le dimanche 10 novembre 2019 et dès à présent les trois chorales partenaires (Sol mineur, Fasila chanter et Viviez) accompagnées par les musiciens de la Lyre decazevilloise répètent un programme commun sous la direction de François Mailhé. Ce concert sera aussi l’occasion d’entendre les différentes formations qui proposeront au préalable un programme individuel, dans un concert au répertoire très diversifié en faveur de l’AFM. Un large public est attendu afin d’aider la recherche, les malades atteints de maladies génétiques et leur famille. Depuis 30 ans, des avancées extraordinaires ont été réalisées dans plusieurs domaines (découvertes de maladies rares, nouveaux soins, soutien aux malades et à leur famille) et ceci grâce à cet élan de solidarité national et local qui ne s’est jamais démenti.

Répétition générale du samedi 12 octobre 2019 sous la direction de François Mailhé.

NOTRE VIDÉO

Semaine de rentrée à l’école de musique

L’école de musique de la Lyre decazevilloise, établissement fondé en 1946, vient de faire sa 73ème rentrée scolaire. Dès le lundi 23 septembre, premier jour d’école, ce ne sont pas moins de 50 élèves qui étaient déjà positionnés dans l’emploi du temps. Cet effectif de départ, qui se compose de 14 nouvelles familles, est comparable à la situation observée à la même époque en 2018. Par la suite, les premières semaines d’activité correspondent à un moment dit « d’ajustement », où des inscriptions retardataires viennent gonfler les effectifs, parfois jusqu’aux vacances de Noël et même au-delà.

Une offre éducative diversifiée

Dès à présent, certains cours comme la clarinette ou l’éveil musical, sont en tension et frôlent la capacité d’accueil maximale. Par contre le trombone ou le tuba mériteraient davantage d’élèves, malgré des efforts menés pour faire connaître ces instruments auprès du grand public. L’association dispose aussi d’un parc instrumental en location (clarinette, trompette, saxophone et bien d’autres) permettant de débuter immédiatement la musique et sans engagement financier des familles dans l’achat d’un instrument. Rappelons que la Lyre decazevilloise offre un large éventail de pratique d’instruments à vent et percussion, permettant d’aborder bien des répertoires y compris les plus actuels.

Un groupe d’élèves d’éveil 2 avec leur professeur Pauline Martin.

Des professeurs diplômés à l’écoute de chacun

L’équipe pédagogique composée de 6 enseignants diplômés des grands conservatoires, expérimentés et à l’écoute de chacun, accueille dans ses rangs Laure Nacry, nouvelle enseignante de clarinette en remplacement d’Isabelle Dupré. Toujours dans une démarche qualitative sans jamais renier la convivialité et l’esprit associatif, l’école de musique de la Lyre propose un enseignement selon les meilleurs standards et avec les supports éducatifs les plus au goût du jour.

Laure Nacry remplace Isabelle Dupré en classe de clarinette.

Apprendre la musique en orchestre

N’oublions pas que l’école de musique de la Lyre est tournée autour de la musique d’ensemble et plus particulièrement de l’orchestre d’harmonie. Chacun à son niveau, et au fur et à mesure de l’avancement dans son cursus, participe aux orchestres et ce de manière hebdomadaire au fil de l’année scolaire. La musique à la Lyre s’est d’abord une dynamique organisée autour d’un collectif et complétée par des cours individuels, et non des cours individuels associés dans une pratique d’ensemble parfois éphémère.

Une école de musique solidaire

La Lyre développe aussi une dimension sociale et solidaire. Alors que les tarifs de l’école de musique qui proposent déjà jusqu’à 2h30 d’enseignement hebdomadaire pour le prix de 30mn d’enseignement individuel hebdomadaire constaté ailleurs, incluent désormais et pour la première fois, un dispositif de bourses sur fonds propres, basées sur quotient familial. A ce jour, les 3 bourses prévues pour cette année scolaire, financées par le don d’une généreuse musicienne sociétaire de la Lyre, ont été attribuées. D’autres coups de pouce accordés au cas pas cas, toujours sur fonds propres et à des destinations des familles les plus modestes, ont permis de prendre en charge une partie des ouvrages de musique indispensables aux apprentissages. L’école de musique de la Lyre développe une démarche sociale inclusive, qui est aussi tournée vers l’accueil d’un public en situation de handicap en proposant des parcours personnalisés.

Sensibiliser à la pratique musicale

La fierté de l’école est de continuer à sensibiliser à la musique le plus grand nombre d’enfants, au travers du renouvellement pour la troisième année consécutive, de son partenariat avec l’association Francas Loisirs Decazeville. La Lyre porte avec les Francas un projet de musique solidaire soutenu par le fond « écureuil et solidarité » de la caisse d’épargne Midi-Pyrénées. Chaque enfant qui fréquente le centre de loisirs Robert-Calvet est invité à suivre dans le cadre des activités du mercredi matin, un cours de musique autour des cuivres et avec des instruments ludiques colorés, proposé par un enseignant de la Lyre.

Les enfants du centre de loisirs des Francas à Decazeville lors de l’atelier cuivre.

Pour tout renseignement, contacter Laurent Tarayre (président de la Lyre decazevilloise) au 0689077637 ou le secrétariat de l’école sur contact@lyredecazevilloise.fr

Emploi du temps 2019-2020

COMMUNIQUÉ AUX USAGERS DE L’ÉCOLE DE MUSIQUE

La direction de l’école de musique informe les élèves et leurs parents, que l’ensemble des emplois du temps 2019-2020 ont été envoyés par e-mail d’une façon individuelle et nominative. Merci de consulter vos messages et de regarder éventuellement dans les SPAM, si vous ne trouvez rien.

Chacun comprendra que ces horaires ne résultent pas du hasard, mais qu’ils sont la synthèse de nombreuses contraintes : disponibilités des enseignants, des salles, des élèves, des parents, des moyens de transport, des horaires d’autres activités de l’élève, des rendez-vous médicaux…

Si malgré tous nos efforts, vous constatez une difficulté ou une anomalie dans cette organisation, merci de nous en informer dans les meilleurs délais. Dans tous les cas, les ajustements ne pourront exister qu’à la marge et seulement pour des raisons impérieuses, dans la limite de nos capacités de fonctionnement.

Firmi : la Lyre au 2ème forum des associations

La Lyre decazevilloise (orchestre d’harmonie et école de musique) vient de participer au 2ème forum des associations organisé par la municipalité de Firmi le samedi 14 septembre 2019. Voilà une belle occasion pour cette société musicale qui fêtera en 2020 son 120ème anniversaire, de se présenter aux nouvelles familles installées sur la commune qui ont été chaleureusement accueillies par le maire Jean-Pierre Ladrech lors de son allocution.

Loïc Randeynes assure en septembre 2019, sa 4ème rentrée scolaire à la direction de l’école de musique.

Pour l’occasion, la Lyre a proposé une animation dans une formule dite « combo », un petit ensemble musical constitué autour d’une section rythmique et complété par d’autres instruments à vent. Cette organisation plus « électrique » et inspirée des musiques dites amplifiées, permet à la Lyre d’aborder davantage de répertoire depuis le swing, la bossa-nova, le calypso, la salsa, sans oublier le rock, le funk, la pop mais aussi la variété française et internationale. En s’adaptant et en évoluant avec son époque, la Lyre se met en capacité de répondre à de nouveaux besoins d’animation qui pourraient s’exprimer de la part d’organisateurs. A fil de l’histoire de cette société musicale, de nombreuses formations annexes issues de la Lyre, ont permis d’élargir la palette de l’association à l’image de l’ensemble de saxophones, de l’ensemble de cuivres ou du quatuor de clarinettes de la Lyre decazevilloise qui étaient tous les trois en activité dans la première décennie des années 2000.

La Lyre decazevilloise évolue en formule « Combo ».

Même si le stand de l’école de musique a connu un relatif succès, ce forum n’a pas attiré un public nombreux sur l’ensemble de la journée et faute de visiteurs, certains stands se sont fermés dès le début de l’après-midi. Le directeur de l’école de musique Loïc Randeynes précise que ce rendez-vous a néanmoins permis de tisser des contacts avec six familles de Firmi qui se sont présentées en matinée et qui ne connaissaient pas la Lyre et son école. Il souhaite bien évidemment pouvoir concrétiser prochainement la venue de ces nouveaux élèves à l’école de musique.

NOTRE ALBUM PHOTOS

NOTRE VIDÉO

Rappelons que l’école de musique de la Lyre fera sa rentrée à partir du lundi 23 septembre et qu’il possible de s’informer sur le site de l’association lyredecazevilloise.fr pour tout renseignement sur les cours de musique.